Vernissage de l'exposition de l'artiste Orza Tanem, galerie d'art El Yasmine / Alger ... Le 09 Mars 2017

11 mars 2018

 

 

L’image contient peut-être : 20 personnes, dont Mustapha Nedjai, Chafa Ouzzani, Bourdine Moussa, Said Debladji et Lyes Khelifati, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

 

 L’image contient peut-être : 7 personnes, dont Hachemi Ameur et Chafa Ouzzani, personnes souriantes, personnes debout

 

 

L’image contient peut-être : Lyes Khelifati, intérieur

 

 L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout et intérieur

 

 

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

 

 

L’image contient peut-être : 7 personnes, dont Lyes Khelifati, Hachemi Ameur, Chafa Ouzzani et Said Debladji, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

 

 

L’image contient peut-être : 5 personnes, dont Lyes Khelifati, Chafa Ouzzani et Said Debladji, personnes souriantes, personnes debout

 

 L’image contient peut-être : 2 personnes, intérieur

 

 

L’image contient peut-être : 6 personnes, dont Lyes Khelifati, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

 

 

 

L’image contient peut-être : 6 personnes, dont Lyes Khelifati, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

 

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

 

 

Orza Tanem El-Yasmine

 

 

Aucun texte alternatif disponible.

 

 

Aucun texte alternatif disponible.

 

L’image contient peut-être : nage

 

"Les lumières de l'émotion" nouvelle exposition de Orza Tanem

 

Intitulée "Les lumières de l'émotion" cette exposition rassemblant une quarantaine de toiles de la plasticienne a été organisée par la galerie d'art " El Yasmine".

 

Sans chercher à reproduire fidèlement les paysages et les tranches de vie, Orza Tanem propose une série de tableaux dédiés aux porte du Sahara à travers des oeuvres comme 'L'harmonie du rythmé" ou "Manifestation" suggérant la fantasia et les fêtes populaires avec une palette de couleurs chaudes et chatoyante sur des fond ocre.

 

Plusieurs autre toile, comme "Le cavalier", "Au galop" ou encore "L'esclavage" évoquent des scènes familière de l'univers de la peinture orientaliste avec beaucoup moins de réalisme dans la reproduction des formes et dans le détails des lieux, la plasticienne favorise également les couleurs et les mouvements amples au détriment des visages.

 

Son grand travail sur les couleurs se décline également des "Emeraude" une œuvre qui explore le vert à l'infini pour traduire une ambiance empreinte de sérénité avec une forme humaine à peine suggérée. cette même ambiance de sérénité, le visiteur la retrouve dans "Divine" ou "femme dissimulée" des toiles où le haïk se transforme en source de lumière.

 

Installée en France depuis plusieurs années, Orna Tanem avait fait parlé d'elle au Salon international de Bourge (France) où elle avait décroché une médaille d'or qui sera suivie d'une dizaine d'autres distinction en France. L'artiste enseigne plusieurs discipline artistique dans une école d'art française.

 

L'exposition "Les lumières de l'émotion" se poursuit jusqu'au 25 mars à la galerie "El Yasmine".

 

Posté par founoune à 19:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]